La Dépêche – Le 31/07/2019

Mézin. Soirée de gala pour le Chœur d’Hommes du pays d’Albret

 

 C’était vraiment une belle soirée de gala pour le Chœur d’Hommes du pays d’Albret./ Photo DDM jcs

 

La troisième semaine de juillet, est généralement la période où le Chœur d’Hommes du Pays d’Albret produit son gala annuel. Les Mézinais et les amateurs de chant choral ne s’y trompent pas, peu avant 21 h l’église Saint Jean-Baptiste affichait complet. Le président de l’association Hugues d’Heudières après les traditionnels mots de bienvenue présentait un bref aperçu de la soirée. Le chef de chœur Éric Canovas dirigeait d’une baguette précise ces voix d’hommes. Puis la chorale fit voyager son public à travers les époques, les origines, les pays et les genres. «Trois belles choses», chant du XVIIe siècle, proposant un mode d’emploi pour mener une vie agréable fit sourire le public. Une nouvelle interprétation des «Barbarians de Michel Echeverry» en deux chapitres, solistes et chœur, prônant les valeurs rugbystiques, était dédiée au XV de France des moins de 20 ans, champions du monde pour la deuxième fois, bon choix dans ce pays d’Ovalie. «Gaudete, Christus es natus» chant de Noël du XVe siècle joyeux et enlevé, interprété par deux solistes soutenus par le chœur, communiquait au public son joyeux enthousiasme. Le «Tourdion» créé en 1534 rappelait la longue époque pendant laquelle les Anglais vendangeaient l’Aquitaine, symbolisée par un flacon de vin clairet auquel il faut faire la guerre. Une longue ovation saluait l’interprétation d’ Halleluyah de Gérard Cohen, interprétée par le baryton-basse Wiger Willemsen. Deux nouveaux choristes étaient présentés au public en fin d’entracte, Jacques Dousset de Vianne et Didier Touron de Lavardac. La cravate du Chœur leur était remise par le président de l’association et le chef de chœur. À la fin de ce gala , le public en voulait encore, et c’est le «Vino griego», interprété dans la langue de Cervantes qui mit un point final à cette soirée. Une standing ovation accompagné la sortie des choristes. Ce gala fut l’occasion pour les responsables de la formation, de rappeler l’ardente nécessité du recrutement, pour renforcer et renouveler le Chœur d’Hommes du Pays d’Albret.